Archives Mensuelles: février 2015

Dieu et Satan – Nouvelle tamoule de S.Po.(S.Ponnoudourai)

Par défaut

-Traduit par S.A.Vengada Soupraya Nayagar

———————————————————————-

S.Ponnoudorai (S.Po) né en 1932, à Nallour de Yazhpaanam, est un27-espo-600 des écrivains célèbres de la littérature tamoule et celle de la littérature srilankaise. Son œuvre comprend les livres  tels que «Varalaatril Vaazhdal », « Sadangou », « Thiie » : romans, pièces de théâtre, recueils de nouvelles, de poèmes et d’articles. Il est connu pour ses nouvelles et ses essais où il aborde les thèmes sociaux et politiques d’actualité. Il est décédé le 26 novembre 2014.

———————————————————————–

Dieu et Satan – S.Po.(S.Ponnoudourai)

A l’époque, Dieu et Satan étaient des amis intimes. Un beau jour, ils se querellaient et sont devenus ennemis. La fissure s’agrandit. Chacun à son tour voulait se venger de l’autre.

Dieu, un jour s’éveille et pense à la création d’un monde avec toutes les merveilles où il compte créer les gens à son image pour saluer son nom. La création se progresse suivant le cours de ses pensées.

Satan se torture en se plaignant de son incapacité de créer un tel monde merveilleux. Il craint qu’il coure le risque d’accepter sa défaite aux mains de Dieu. En apercevant son visage déçu, Dieu éclata de rire.

Dieu crée les montagnes et les fleuves pour les contempler. Sur les montagnes, les nuages, dans les forêts de beaux animaux et oiseaux, sur la mer divers poissons. Satan, à son tour, créa des volcans au cœur de certaines montagnes, la méchanceté et des dents venimeuses chez certains animaux et oiseaux, la crue dans les fleuves et les cyclones sur les mers. Mais l’homme a mené une vie paisible. Dieu en est content. Il lui prodigue l’intelligence et la sagesse pour les utiliser comme il faut. Satan créa l’orgueil et les vices. Mais l’homme continue à vivre heureusement et Dieu en est content.

Les siècles passent. Si Satan n’arrive pas à rendre l’homme, la création de Dieu, mauvais il est obligé d’accepter sa défaite et lui signer le pacte d’esclavage. Tel est le pari convenu entre eux.
Satan observa le cours de la vie des hommes. Hommes et femmes errent tout nus et se comportent comme des amis intimes. Ces êtres contemplent la nature et pendant la nuit, ils contemplent la lune et les étoiles. Fatigués, ils se reposent sur les feuilles. L’un mord un fruit et l’autre aussi le fait. Ils jettent ensuite le fruit mordu. Écoutant les flots du fleuve et le chant des oiseaux, ils les imitent pour chanter la gloire de Dieu. C’est toujours la même vie. Toujours, tous les jours.
Satan éclata de rire. Satan créa la faim ; ensuite la convoitise.
Dieu est surpris. Il créa le travail et l’amour. L’homme est heureux. Dieu en est content.Satan crée les langues et les religions.
Dieu n’avait pas de choix. Il accepte sa défaite et ainsi s’est soumis à Satan.

——————–

Publicités